Oeil fantastique

About me …

Qui suis-je ?

Une informaticienne gameuse accro à l’écriture ! Etrange combinaison… mais non dénuée de sens !

Les années 90-2000 : la révolution d’internet, l’évolution de l’ordinateur… Matrix…Trinity avait vraiment la classe ! la curiosité m’a poussée à mettre les mains dans la machine et j’ai adoré !

Mais les années 90-2000 c’était aussi Buffy, Charmed, etc. pour les adeptes de la trilogie du samedi soir ! L’univers dans lequel j’ai grandi était peuplé de créatures en tout genre – loup-garou, vampire, sorcière, mutant… – évoluant dans des environnements tous plus incroyables les uns que les autres.

Véritable geek, je trouve mes inspirations dans les chefs d’œuvres qui ont bercés mon enfance. Pour ne citer que les meilleurs : Cinquième élément, Alien, le Seigneurs de Anneaux.
Mes personnages prennent peu à peu vie au rythme des musiques épiques. Celles qui nous font vibrer au cinéma et devant nos consoles !

Mes passions ?

Chaque chose présente un intérêt pour une éternelle passionnée comme moi… La lecture, l’informatique, le dessin, la médecine, la musique, l’astronomie, le bricolage, et bien sûr l’écriture. Mais, mon plus grand plaisirs est d’apprendre, de découvrir et d’expérimenter par moi-même !

Mon profil littéraire ?

Quand mon goût pour la lecture s’est-il réveillé ? Je dirai lors de mes années lycée! De J.R.R. Tolkien à Albert Camus en passant par Stephen King, Clive Cussler et Marguerite Duras, je dévorais leurs œuvres avec un plaisir incroyable. En véritable scientifique, je n’ai pas eu l‘occasion de développer mes connaissances littéraires. Cependant, j’ai pu entrainer ma plume lors de la rédaction des articles scientifiques et de mon manuscrit de thèse.

Mes références ?

Plusieurs auteurs m’ont marqué comme J.R.R. Tolkien, J.K. Rowling ou encore Andrzej Sapkowski. Les souvenirs que j’attache à la découverte de leurs œuvres expliquent leurs influences sur mes univers et mes personnages. Mais la littérature n’est pas la seule à avoir laisser une emprunte sur mes écrits. Les œuvres cinématographiques et les jeux vidéo sont aussi de grandes sources d’inspiration. Pourquoi ? La richesse des scénarii et la beauté des images !

Les expériences qui m’ont forgée ?

En tant qu’ingénieur, j’ai appris à résoudre des problèmes en utilisant tous les outils mis à disposition par nos pairs. Mais je me suis rapidement aperçue des limites des technologies ! Cette vision réduite de la donnée ne me semblait plus adaptée. Alors je me suis amusée à l’imaginer en trois dimensions : l’humain, le temps et l’espace.

J’aime à croire qu’une chose n’a de valeur que grâce aux souvenirs qu’on y attache. C’est ainsi que le concept de Perle (concept d’Interface Homme Machine de ma thèse) est né.

L’autre pendant de la recherche est l’enseignement. Une découverte enrichissante! Le milieu de l’informatique n’est pas le seul pour lequel nous devrions avoir une approche UX.

Mes défis ?

Je me suis alors lancé un nouveau défi : la pédagogie ! Beaucoup pensent que seuls les plus mauvais enseignent. Mais la transmission du savoir n’est-elle pas capitale ? apprendre à parler, à marcher, à lire… nos parents étaient nos premiers enseignants ! Puis ils ont laissé la place aux professeurs… et pourquoi ? assouvir notre besoin de connaissance et nous donner envie de nous surpasser pour devenir le meilleur.

Alors pendant 3ans, j’ai appris à connaitre chacun de mes étudiants. Je les ai écoutés, observés afin de leur offrir l’enseignement le plus adapté. Être enseignant c’est avoir une démarche centrée sur l’humain. Il faut être dans l’agilité. Etre capable de parler plusieurs « langages » tout comme un UX designer. Mais une énorme différence subsiste : l’adaptation est en temps réel. Notre réactivité et notre créativité sont mises à rude épreuve !

En parallèle de cette incroyable aventure, j’ai développé ma plume. Comment ? En créant des univers fantastiques, dont un pour un jeu de société (Allégeance de chez Alyadis).

Mettre son imagination au service d’un besoin essentiel comme celui de se divertir est vraiment gratifiant. Cela m’a permis de comprendre qu’écrire était comme enseigner ou concevoir. Imaginer une solution adaptée, et non adaptable, dans le seul but de faire plaisir ou d’aider une personne !

Voilà mon nouveau défi.

Vous pouvez me suivre sur Facebook et sur Insta !