Coeur de Beltiane

Le coeur de Beltiane

Le cœur de Beltiane. Un bijou étincelant d’une splendeur et d’une finesse inégalables façonné au fin fond des Enfers.

Je rêve de lui toutes les nuits. Il m’appelle tendrement, me supplie ardemment de le rejoindre. Il hante mon esprit las. À tel point que je ne peux m’empêcher de le peindre et le repeindre. Mon atelier n’est plus qu’une pièce sombre décorée de rouge et de noir dans laquelle s’accumulent des centaines de toiles inachevées. Car aucune de mes esquisses n’est assez bonne pour rendre hommage à cette merveille. Mon geste n’est pas assez précis. Mon talent pas assez affûté…

La folie me guette, mais impossible de me résonner. Chaque matin, je me réveille brusquement avec l’envie irrésistible de caresser ses formes. D’admirer chacune de ses pierres précieuses. Un besoin insatiable de le toucher, de le posséder… Alors je prends mon pinceau dans l’espoir insensé d’effleurer, un jour, ses courbes du regard.

Aujourd’hui, il est tout ce qu’il me reste. Un mirage envoûtant, entêtant. Le cœur de Beltiane. Un chef d’œuvre maudit disparut à jamais dans les profondeurs de l’Atlantique. Cette même nuit où les eaux froides ont englouti le Titanic. Un chef d’œuvre que je m’apprête à rejoindre…

20 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Jan Steiner de Pixabay 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.