Coin de paradis

Coin de paradis

Cette vision du corps sans vie de Jack me hantait. C’était arrivé si vite… Je n’aurais jamais dû lui pointer ces deux ombres au loin. Nous serions passés tout droit et serions sans doute déjà arrivé à destination. Il était mort par ma faute… Fichue curiosité !

J’avais roulé pendant des heures à vive allure, jusqu’à ce que l’essieu avant de cette vieille bagnole ne lâche ! Je n’avais qu’une seule envie, mettre le plus de distance entre ces créatures et moi… Et je me suis perdue ! Aucun sens de l’orientation ! C’était le boulot de Jack…

Après avoir rassemblé toutes mes affaires – armes, munitions, eau et rations – je continuais à pieds, essayant de me faire la plus discrète possible. J’arpentais les terres désolées, seule, perdue… Jack était mort et j’allais inévitablement bientôt le rejoindre. Personne n’en saura rien ! Nous figurerons sur la liste des victimes de terres désolées. Certains diront que nous nous sommes paumés, d’autres que nous nous sommes entretués…

J’avançais sans but, tel un automate. Lorsque je levais enfin les yeux, je fus subjuguée par ce ciel éclatant. Un nouvel astre solaire avait fait son apparition, il y a de cela plusieurs années… Éteignant les étoiles… Éclipsant la lune… Et transformant chacune de nos nuits en véritables fournaises. Ce soir, ses rayons embrasaient les cieux jouant avec les nuages.

Essoufflée, à bout de forces, je voulus tout abandonner… Me laisser tomber au milieu de ce désert hostile, quand soudain, j’aperçus cette étrange construction. Vestiges d’une vie antérieure ou mirage ? Peu importe. Je courus m’y réfugier avant que la chaleur de la roche ne fasse fondre mes godasses. Je n’avais jamais vu pareille bâtisse, mais d’après les anciens avant tout était possible ! Elle était splendide. Comment l’homme a-t-il, un jour, été capable de créer une chose aussi belle ? Aussi régulière et parfaite ?

Un bruit étrange provenant du sol attira alors mon attention… En plus d’un fabuleux abri, cette maison à l’agencement si bizarre, m’offrait de l’eau. Une véritable cascade ! Je n’en avais jamais vu autant… J’avais réussi. J’avais trouvé ce que nous avions cherché, Jack et moi, durant des jours. Mais nulle autre personne ne viendra ici… Et finalement, ce n’est peut-être pas plus mal. Mon petit coin de paradis restera à jamais aussi beau que ce soir.

Texte de L.S.Martins

Image par Stefan Keller de Pixabay 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.