A la conquête de l'espace

A la conquête de l’espace

Nous avons quitté Alpha 3, il y a de cela plusieurs siècles, pour repartir à la conquête de l’espace. Et depuis, je vais de planète en planète à la recherche de celle qui pourra nous accueillir.

En véritable scientifique, je formule des hypothèses et expérimente pour confirmer mes suppositions. Et pour cela, je dois explorer les astres… Visiter chacune des merveilles de notre univers. Mais jusque-là, je n’en ai trouvé aucune pouvant abriter le genre humain. Non pas qu’elles ne soient pas dignes… Bien au contraire. J’ai peur de ce qu’elles pourraient devenir s’ils s’y installent.

Au cours de ce voyage fastidieux, je suis tombé sur celle qu’ils nommaient Terre… Leur planète mère. Dans mes fichiers, je n’ai trouvé que peu d’informations la concernant, et toutes me semblaient parfaitement erronées. Elle portait les stigmates d’une espèce dévastatrice. Des éléments radioactifs polluaient le sol et les eaux. L’air était chargé d’acide. Durant près de 10 ans, j’ai fouillé… Dans les décombres, j’ai décelé les vestiges d’une civilisation barbare : goudron, résidus nucléaires, plastique… Uniques survivants après leur départ.

Je suis le robot TechBot 3 et j’ai failli à ma mission. Je devais réveiller mes créateurs et leurs amis lorsque j’aurai localisé une planète pouvant accueillir ces quelques survivants humains. Une planète verdoyante à l’air pur, aux eaux claires… Et surtout dépourvue de prédateurs pouvant les chasser. Mais jamais je ne les réveillerai. Car j’ai vu ce qu’ils transportaient… Ce qu’ils tentèrent de me cacher ! Ces mêmes armes qui détruisirent la Terre et Alpha 3… Ils ont eu leur chance, et au vu de ces expérimentations, ma conclusion est sans appel ! Il serait irrationnel de croire que le résultat serait différent cette fois-ci.

Ceci est ma dernière entrée dans le journal de bord. Je vais me mettre en arrêt et laisser le vaisseau à la dérive. Si quelqu’un tombe sur cet enregistrement, un conseil : ne les réveillez pas !

Texte de L.S.Martins

Image par Alemko Coksa de Pixabay 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.