Tout est si différent...

Tout est si différent…

Le calme avant la tempête… Ou est-ce le calme après la tempête ? Impossible de m’en souvenir ! Pourtant, mon grand-père le disait chaque fois qu’il levait les yeux vers les cieux. Quel que soit le temps…

Peu importe… les deux sont vrais aujourd’hui. Depuis plusieurs mois, la planète ne nous accorde aucun répit. Entre les tremblements de terre, les tempêtes électriques et les inondations, le calme se fait de plus en plus rare et n’est jamais synonyme de paix.

Le paysage me semble si différent à présent. Les vastes prairies ont disparu. Les monts se sont effondrés. Les eaux sont montées… C’est terrifiant. Je contemple cette vue sans la reconnaître. Moi, l’enfant du pays, j’ai la sensation de n’être qu’un étranger sur ces terres.

Assis sur ces vieux rails rouillés, j’observe chacun des détails pour mes les approprier : l’arbre solitaire en ombre chinoise, le ciel orangé parsemé de nuages, l’immense faille à mes pieds dans laquelle se jette une mer paisible.

Parfois, j’espère que tout ceci n’est qu’un rêve, qu’une illusion… Que si je ferme les yeux, même une seconde, tout redeviendrait normal. Enfin… comme avant. Mais la nature en a décidé autrement. Et je sais que demain, un autre décor se dressera devant moi.

15 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Enrique Meseguer de Pixabay : Paysage Fantaisie – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.