L'église Sainte-Anne

L’église Sainte-Anne

Le plus ancien bâtiment du village et sans doute le plus hanté. On raconte que ses fondations emprisonnent un démon. Que Sainte-Anne est son tombeau. C’est pour cela que son architecture est si singulière et qu’il y fait si sombre.

Nombreux sont ceux qui refusent d’y entrer. Les messes du dimanche ont été désertées peu à peu par les villageois terrorisés. Car l’édifice faiblit. De nombreuses fissures apparaissent sur le sol. Les voûtes ne semblent plus aussi solides qu’avant. Les murs s’effritent. Les saintes reliques ternissent et se désagrègent. Le mal s’installe peu à peu.

La semaine dernière, j’ai retrouvé le père Thomas mort, allongé sur l’autel. Une expression de terreur figée sur son visage. Il était le dernier religieux à vivre entre ces murs. Mais, depuis quelques jours, il semblait tourmenté. Persuadé qu’une chose épouvantable allait se produire. Il disait apercevoir des fantômes, des monstres… Bien sûr, je ne l’avais pas écouté. Je l’avais pris pour un fou. Quel con !

Après quelques heures dans ces lieux, je sais qu’ils n’ont plus rien de saint. Je ne crois pas à toutes ces inepties religieuses. Le paradis, l’enfer. Les anges, les démons. Et pourtant, je ne peux pas nier ce que je ressens. Mes sens s’affolent. Mes poils se hérissent. Mes tripes bouillonnent. Comme lorsque je suis face à un psychopathe au cours d’une de mes enquêtes. Une présence maléfique hante cette église. Et pour la première fois de ma vie, je me sens totalement démuni. 

15 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Peter H de Pixabay : Monastère Église L’Architecture – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.