Vieille demeure

L’étrange alliance

Le même plan que d’habitude ? demanda Raphaël à voix basse.
C’est-à-dire qu’on fonce dans le tas en priant pour qu’ils ne soient pas plus puissants que nous, lui répondit Zack en souriant.
Plus puissants que nous ? Aucun risque ! Bon assez parlé… Tu fais le tour de la maison pour bloquer ceux qui essaieront de prendre la fuite. Et moi, je fais ma grande entrée par cette porte, expliqua Raphaël en pointant du doigt une vieille demeure digne des films d’horreur les plus cultes.
Ok, approuva Zack. Et cette fois-ci, tu serais sympa de m’en laisser un ou deux…
Je ne peux rien te garantir mon ami ! Ce n’est pas ma faute s’ils sont incapables de résister à mon charme et surtout à mon épée.
Mais bien sûr !

Zack se releva et se dirigea vers l’arrière de la maison. Il se déplaçait à une telle vitesse, qu’il en était quasi invisible pour un œil humain. Raphaël, quant à lui, se devait de travailler son entrée… Il remonta nonchalamment l’allée encombrée de ronces et vint cogner à la porte.

Aucun bruit… De simples humains auraient pu croire que seuls quelques fantômes hantaient les lieux… Mais pas Raphaël et Zack. Chasseurs obscurs depuis quelques centaines d’années, ils savaient pertinemment que des créatures bien plus inquiétantes que de simples spectres vivaient ici. Des activités étranges avaient été signalées : des cris… Des animaux violents… La nature aux alentours qui se fanait doucement… Des disparitions de plus en plus nombreuses… D’après les rapports des observateurs, il s’agirait d’une alliance peu conventionnelle entre des vampires dégénérés et des magiciennes corrompues par leur pouvoir.

Raphaël ouvrit la porte doucement, et entra dans la vieille demeure. Un véritable décor d’Hollywood… La poussière… Les toiles d’araignée… Les bougies fondues sur le sol et les manteaux de cheminée… Des dessins inquiétants sur les murs… Et cette faible luminosité. Entre les rideaux déchirés et la poussière sur les fenêtres les rayons de soleil pénétraient difficilement en ces lieux.

Zack apparut soudain dans la pièce, l’épée à la main.

Personne… annonça Zack. Dans les rapports, ils faisaient mention d’au moins cinq vampires et une ou deux sorcières. Où sont-ils ?
Pas très loin, je pense. On se croirait sur un plateau de tournage. Une mise en scène pour attirer leur victime… Tu sais combien les jeunes humains sont friands des maisons hantées et de leurs mystères.
C’est un peu trop élaboré pour de simples dégénérés…
Je trouve aussi. Méfions-nous...
Nous devrions peut-être

Soudain, une voix caverneuse et sourde brisa le silence des lieux. Elle prononçait une incantation dans une langue que ni Zack ni Raphaël ne connaissait. Les bougies s’allumèrent et les symboles aux murs se mirent à briller. Les portes se refermèrent et d’étranges ombres apparurent autour des deux chasseurs. L’une d’elles s’avança vers eux, dévoilant son visage… Au premier regard, elle était d’une beauté irréelle… Des cheveux roux qui tombaient en cascade sur ses épaules, des yeux d’un vert perçant et de très jolies taches de rousseur rehaussant son teint clair… Mais lorsque l’on est insensible à la magie, il s’agit d’une tout autre créature… Une peau marquée par l’âge… Un teint gris… Des yeux d’un vert passé presque blanc et quelques mèches blanches et sales dissimulaient encore le haut de son crâne.

Qui ose pénétrer dans ma demeure sans y avoir été invité ? dit-elle en observant tour à tour les deux chasseurs.
Tintin et Milou… lui répondit Raphaël d’un ton insolent.
Amusant
Ce sont des chasseurs Maitresse… siffla l’une des ombres restée en retrait.
Des chasseurs ? Vraiment ? Eh bien, nous allons pouvoir nous amuser un peu… Mes amis ici présents meurent d’envie de se défouler. Cela fait bien longtemps qu’ils n’ont pas eu un combat digne de ce nom… Ils sont à vous mes très chers… annonça la sorcière en retournant dans la pénombre.

Six dégénérés encerclèrent Zack et Raphaël. Ils n’avaient plus rien d’humain… Résultat de la mutation sur des sujets non-compatibles… De véritables monstres assoiffés de sang. Ils ressemblaient à de véritables bêtes sauvages : de longues oreilles pointues… Des crocs affutés qu’ils ne pouvaient pas rétracter… De longs doigts déformés… Des griffes sales et terriblement acérées. Les plus chanceux étaient doués de paroles, mais c’était extrêmement rare.

Six contre deux… C’est déloyal... fit remarquer Raphaël en jouant de son épée.
L’un des dégénérés se mit à rire.
Pour vous… Vous n’avez aucune chance face à nous… ajouta Zack.

Sous la colère, les monstres se ruèrent sur les deux chasseurs et en une fraction de seconde ils se trouvèrent tous à terre… Décapités…

Nonnnnnn! qu’avez-vous fait ? vous n’êtes que des monstres ! cria la sorcière devant le funeste spectacle. Levez-vous mes enfants…

Elle s’effondra, en pleurs, près des corps sans vie des vampires qui commençaient peu à peu à tomber en poussière… Rattrapés par le temps. Lorsqu’elle releva les yeux vers les deux chasseurs, elle eut à peine le temps d’apercevoir la lame de Zack s’abattre sur elle. Sa tête roula sur le sol.

Et toi qui pensais qu’ils seraient plus forts que nous… dit Raphaël en passant le bras par-dessus l’épaule de Zack. Un jeu d’enfant…
Peut-être… répondit Zack, penseur. Mais cette union est étrange. Elle semblait réellement attachée à ces vampires… et cette façon de l’appeler maitresse…

La maison se mit soudain à craquer. Les deux chasseurs eurent à peine le temps de sortir avant que celle-ci ne s’effondre… Ensevelissant les secrets de cette étrange famille.

Qui fait le rapport cette fois-ci ? demanda Raphaël, un sourire en coin.
– Je vais le faire. Je connais ta passion pour la paperasse !
Ok, mais avant on va se boire une bonne bière. On l’a bien méritée !

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *