La fin du genre humain

La fin du genre humain

2230. La fin du genre humain. Nous avons provoqué notre perte. Nos peurs et notre orgueil démesuré nous ont poussés à créer l’arme absolue. Autonome. Indestructible. Immortelle.

Après la course à l’arme atomique, tous les pays possédaient leur propre bombe. Du plus petit au plus grand. Du plus menaçant au plus pacifique. Tous à armes égales.

C’est ce qui poussa les hommes et femmes de pouvoir à investir dans les nouvelles technologies. Les années s’écoulèrent. D’heure en heure, nous renoncions un peu plus à notre liberté. D’abord physique avec le contrôle des naissances, les couvre-feu, les puces d’identité sous la peau dès notre naissance, les puces GPS dans notre chair à l’âge de 3 ans…

Et puis un jour, notre liberté de pensée nous a été volée. Pour limiter l’insécurité, les crimes, disaient les politiciens. Nombreux d’entre nous ont baissé les bras. Ont fermé les yeux. C’était pour notre bien, après tout. Pour nous protéger.

2220. La science leur échappa. Eux qui craignaient tant une attaque nucléaire ou une invasion extraterrestre. Les robots n’étaient plus l’un de nos fantasmes. Plus simples productions de notre folle imagination. Non, ils étaient devenus réalité. Notre cauchemar.

Leurs calculs les avaient amenés à la conclusion que pour préserver la race humaine, l’unique solution était de l’anéantir. Incongru, non ?

Mais ont-ils réellement tort ? Nous enfermons, entravons, droguons toutes personnes malades pour la protéger d’elle-même… Chaque jour, de nouvelles armes sont créées pour nous défendre d’autres qui, comme nous, ne sont que les marionnettes d’un pouvoir corrompu. Notre histoire est fleurie de batailles. De guerres sanguinaires. Et pour quoi ? Un morceau de terre. Les caprices d’un fou. Les volontés d’un dieu.

Alors, peut-être que nous méritons notre sort…

15 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par dric de Pixabay : Destruction Sombre Cyborg – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.