Je me souviens...

Je me souviens…

Je me souviens de ce jour radieux comme si c’était hier. Nous avions à peine vingt ans. Toi, ma muse insolente. Moi, ton soupirant éperdu.

Je me souviens de cette merveilleuse journée d’été. De l’herbe sèche sous nos pieds. Du ciel bleu azur. Du parfum de lys qui flottait dans l’air.

Je me souviens de ton sourire délicat. De ton rire délicieux et de l’éclat de malice qui illuminait ton doux regard. Dans ta longue robe vaporeuse, tu ressemblais à un ange. Merveilleux. Irréel. Indomptable. Il m’était impossible de te quitter des yeux. Comme si je redoutais que tu ne disparaisses, me laissant seul au bord de l’eau. Seul dans la brusque obscurité de ce monde…

Je me souviens de ce que j’ai ressenti. Un bonheur infini. Un amour incompris.

10 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins.

Image par Foundry Co de Pixabay : Éthéré Fille Robe – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.