La jeune fille au livre

La jeune fille au livre

Qui est cette jeune fille au livre ? Je l’ai aperçu pour la première fois un mardi après-midi, il y a quelques semaines déjà. Je sortais de la fac, après un cours affreusement ennuyeux. Venant chercher de l’inspiration au cœur de la nature. De notre parc splendide. J’aime m’y promener. Respirer l’air pur. Profiter du doux parfum de cette flore sauvage. Du chant mélodieux des oiseaux…

Assise au pied d’un arbre, elle pleurait en silence. Les yeux dans le vague. Les joues rosies par la fraîcheur de l’air. Serrant un vieux livre dans ses bras. Elle m’a bouleversé. Intrigué… Impossible de défaire mon regard de son visage superbe.

Peu à peu, ses sanglots muets se sont estompés. Sa respiration s’est apaisée. Elle ouvrit alors son roman et s’évada dans un univers fantastique. Loin de tout. Sans accorder la moindre attention aux passants curieux…

Aujourd’hui encore, elle est adossée contre le tronc de cet arbre antique. Elle est si jolie. Si mystérieuse… J’aime l’observer. La regarder durant des heures, sans dire un mot. Glisser une mèche rebelle derrière son oreille. Tourner avec impatience les pages de son précieux roman. De son refuge… Redécouvrir chaque jour ce sourire timide qui se dessine sur ses lèvres rouges. Elle m’inspire. Depuis que j’ai posé les yeux sur elle, ma créativité s’est emballée. Mes coups de crayon n’ont jamais été aussi précis. Aussi doux…

Qui est-elle ? Je ne le saurai probablement jamais. Je n’ose l’approcher. La déranger… Que pourrais-je bien lui dire ? Que depuis plusieurs semaines déjà, nous avons rendez-vous dans ce parc. Elle, sous le plus vieil arbre. Moi, le plus loin possible, sur l’un des bancs. Que cette relation platonique ne me suffit plus. Que j’aimerais la connaître un peu plus… Pouvoir sécher ses larmes. Caresser ses cheveux ébène. Être celui qui lui redonne le sourire. Celui qui la raccompagne chez elle. Ne plus être cet idiot qui se cache chaque fois qu’elle passe devant lui… Mais c’est impossible. Pas sans passer pour un fou. Ou pire encore…

30 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins.

Image par darksouls1 par Pixabay : Fille Tristesse Solitude – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.