La mort de Gallja

La mort de Gallja

Il ne restait rien. Rien que cette étendue aride. La forêt des Faelis avait disparu dans les flammes… Ne laissant derrière elle, qu’une épaisse couche de poussière mêlée à la terre humide des larmes des Protecteurs. Seul ce globe posé sur le sol stérile… Vestige d’une ancienne vie… Celle de Gallja.

Nous avions échoué. L’Obscurité nous avait terrassés. Nous n’étions pas prêts pour l’affronter, et pourtant… Nous avions rassemblé les différents peuples de Gallja… Regrouper tous les Protecteurs… Nous nous étions entraînés. Mais rien ne peut préparer à l’horreur de ces derniers jours. Non rien…

C’est étrange. Aujourd’hui, le jour s’est levé pour la première fois depuis des siècles. Peut-être pour nous permettre de contempler notre échec. Une dernière torture avant que nous disparaissions. Ce paysage pourrait presque paraître normal : un volcan entouré d’un vaste désert sous un ciel nuageux. Comment imaginer que nous foulions les ruines d’une somptueuse forêt ? Que ce volcan n’était autre que les restes de ce majestueux arbre qui, jadis, faisait la fierté de Furilis ?

Il ne restait rien… Pas même l’espoir. Gallja avait basculé et, d’ici quelques heures, elle renaîtra de ses cendres sous l’œil bienveillant de ses Protecteurs. Mais elle ne sera plus jamais comme avant… Elle deviendra l’une de ces créatures, corrompues par l’Obscurité… Abritant le mal en son cœur. 

Texte de L.S.Martins

Image par enriquelopezgarre de Pixabay 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.