Portrait d'une belle jeune femme

Portrait d’une belle jeune femme

Sous ses airs de jeune Bohémienne se cache une puissante et très ancienne magicienne, baptisée Laérie.

La peau pâle et délicate comme la neige. Les cheveux noirs comme l’ébène. Les yeux de couleur or. On la croirait sortie tout droit d’un véritable conte de fée.

Le sourire chaleureux et le regard malicieux, elle est magnifique et terriblement intrigante. Mais ne vous fiez pas à ce joli minois. Elle est aussi redoutable et mortelle que le plus venimeux des serpents.

Laérie vit dans une vieille cabane au cœur de la forêt des ombres. Les villageois des alentours la fuient comme la peste, la blâmant pour tous leurs malheurs : la perte d’un enfant ou d’un animal, une épidémie, une récolte insuffisante ou encore une météo hostile. Mais Laérie n’en a que faire de ces terreux. Elle les méprise autant que eux la craignent.

Ce qui l’intéresse, ce sont les jeux de pouvoir. Elle excelle dans l’art de la manipulation. On raconte qu’elle a mené à leur perte de nombreux royaumes, poussant les souverains à la folie. Une folie meurtrière et destructrice.

Pourquoi ? Pour l’argent et le plaisir. Elle vend ses services aux plus offrants, contre de l’or et leur protection. Elle n’est ni gentille ni méchante. Seulement sournoise et quelque peu machiavélique…

10 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Free-Photos de Pixabay : Femme Gothique Sombre – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.