Terrible réalité

Terrible réalité

Assis, seul devant la fenêtre, je réfléchis. Je pense à toutes ces choses que je n’ai jamais osé faire. À tout ce que j’aurais aimé dire… ce que j’aurais dû prononcer. Aujourd’hui, il est trop tard. Et tous ces regrets me laissent un goût amer dans la bouche.

Je me revois enfant, torse-nu, au milieu de notre jardin, profitant de cette pluie tropicale. Quel bonheur de sentir ces grosses goûtes chaudes laver mon corps. Et cette chaleur moite, juste après… lourde et suffocante.

J’aurais dû en profiter plus souvent. Mais à l’époque j’ignorais tout de la chance que j’avais. Un plaisir aussi simple ne pouvait disparaître. C’était impossible. Impensable.

Un bruit sourd me fait sursauter. Le ciel gronde… Envahi par des nuages menaçants, il ne cesse de pleurer et de se lamenter. Des plaintes interminables, déchirantes et mortelles. Un frisson me traverse le corps, me ramenant brusquement à la réalité. Cette réalité terrifiante qui nous pousse à nous cacher… À vivre sous terre ou dans d’immenses immeubles construits peu de temps avant la catastrophe.

Ce jour funeste, où la nature a dit stop à la suprématie humaine. Où elle a empoissonné sa terre, acidifiée sa pluie et fait en sorte que l’homme ne soit plus de maillon fort de la chaîne alimentaire. Nous avons vu les animaux évoluer, muter à une vitesse fulgurante. Les plantes grandir et envahir toutes nos structures… Elles détenaient une telle force qu’elles avaient détruit bon nombre de nos installations. Rien ne semblait résister à la colère de mère Nature. Mais l’homme est une créature résistante… Un véritable cafard capable de s’adapter aux pires conditions pour survivre.

Assis, seul devant la fenêtre, j’observe ce ciel sombre. J’admire les camaïeux de bleu et de violet, priant les dieux pour leur clémence.

20 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Gerd Altmann de Pixabay : L’Homme Fenêtre Nuages – Photo gratuite sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.