Image créée par Mirosław i Joanna Bucholc disponible sur Pixabay

Je trace ma route

Tout quitter. Tout laisser. Besoin urgent de m’évader. 

Hier encore, je riais aux larmes. Je croquais la vie à pleines dents. 
Hier encore, tout était parfait. Tout était évident. 

Mais à présent, rien n’est plus pareil. Plus rien ne m’émerveille. 

Ce matin, le chant des oiseaux est fade, le parfum du matin insipide et le ciel sinistre. 
Ce matin, mes yeux s’ouvrent enfin sur le monde et pleurent devant sa laideur. 
Ce matin, j’ai froid malgré la chaleur du corps encore allongé à ma droite. 
Ce martin, je me sens seule et vide, comme si la nuit avait aspiré toute vie en moi. Toute joie.

Alors aujourd’hui, c’est décidé : je trace ma route. 
Sans bagage, sans adage, je prends le large. 

Tout quitter. Tout laisser. Besoin urgent de respirer.

Texte de L. S. Martins (10 minutes chrono, sans relecture). 
Image créée par Mirosław i Joanna Bucholc disponible sur Pixabay

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *