Forteresse d'obsidienne

Ultime combat – Réécriture

Dernière étape avant le combat ultime. La fin est imminente. Il n’y aura qu’un seul survivant. Ce sera lui ou moi… Je suis mort de peur. Peur de ne pas être à la hauteur. Peur de me laisser corrompre. Comme tous les autres.

Ce que j’aimerais être dans l’un de ces jeux vidéo… Un héros au cœur vaillant, armé de son épée, prêt à affronter le boss final. Je m’empresserai de sauvegarder. D’assurer mes arrières. Pourquoi prendre le risque de m’engager dans cette bataille, sinon ? Sans avoir la certitude de pouvoir recommencer. De pouvoir relancer la partie en cas de défaite…

Mais la réalité est tout autre. Je n’ai qu’une seule et unique vie. Une seule et unique que je m’apprête à sacrifier. Et pour quelle raison ? Un rêve absurde. Une sombre prémonition qui a fait de moi le sauveur de ces âmes perdues. Celui qui devra affronter cet être d’une noirceur telle que même le Diable s’en méfie. Mais tant d’autre ont échoué avant moi. Alors comment croire que moi j’en serai capable ?

Les yeux rivés sur ce chemin sinueux – celui qui me mènera vers une mort inévitable -, je rassemble le peu de courage et de force qu’il me reste. J’essaie d’imaginer ce qu’il m’attend là-bas. Les supplices. Les horreurs…

La chaleur de la lave en fusion est insoutenable. Elle me brûle la peau… et cette odeur de soufre envahit mes poumons. Ma respiration est de plus en plus pénible, pourtant je me sens étrangement serein. Plus aucune peur ne me dévore. Comme si cette lune irréelle avait le pouvoir d’effacer mes craintes. De m’apaiser. Ce soir, armé de cette lame bien trop lourde, je vais terrasser la bête sanguinaire !

Un rire effroyable résonne dans la forteresse d’obsidienne. Comme s’il était capable de lire dans mes pensées… il se moque de moi. Nous savons pertinemment que ce soir je mourrais. Mais peu importe. Je n’ai pas d’autre choix. Je dois l’affronter. C’est ma tragique destinée… Ma divine malédiction.

Texte de L.S.Martins (30 minutes chrono).
Image d’auteur inconnu disponible sur 1zoom

D’après le texte de L.S.Martins du 1e octobre 2020 (15minutes chrono, sans relecture).

La dernière étape… L’ultime combat… Le boss final. Dans un jeu vidéo, je me serais empressé de sauvegarder. Jamais je n’aurais pris le risque d’avancer plus loin dans ma quête sans cette sécurité.

Mais, hélas, tout ceci est bien réel. Je m’apprête à affronter un être d’une noirceur telle, que même le Diable s’en méfie. Qu’ai-je fait pour mériter ce funeste destin ? Il a fallu d’un rêve absurde, d’une sombre prémonition et me voilà devenu le sauveur de ces âmes perdues. Pourquoi ? Tellement d’innocents avaient perdu la vie dans cette lutte contre l’Obscurité. Alors qui peut croire que moi, j’en serai capable.

Assis sur une pierre, face au chemin menant vers une mort inévitable, je rassemble le peu de courage et de force qu’il me reste. La chaleur de la lave en fusion me brûle la peau, mais, étrangement, la caresse de la lune m’apaise. Je n’ai plus peur. Seul, armé d’une épée bien trop lourde pour moi, je vais terrasser cette bête sanguinaire.

Un rire effroyable résonna dans la forteresse d’obsidienne. Peut-il lire dans mes pensées ? Se moque-t-il de moi ? Peu importe, je n’ai pas le choix. Je dois réussir ou mourir en essayant. C’est ma tragique destinée… Ma divine malédiction.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.